Travaux publics

Déneigement

Section_Deneigement

La Direction des travaux publics de la Ville de Magog ne ménage aucun effort pour assurer les meilleures conditions de déplacement sur le réseau routier en tenant compte :

  • De la sécurité des usagers;
  • De l’optimisation des ressources;
  • Du développement durable;
  • De l’équité du niveau de services.

Bien sûr, la présence de glace et de neige sur la chaussée, de novembre à avril, rend la circulation plus difficile qu’en été.

Pour limiter la difficulté, la Ville effectue un important entretien hivernal représentant environ :

  • 566 rues;
  • 275 km de rues;
  • 55 km de trottoirs.

La Ville de Magog a intitulé sa politique Prêts pour l’hiver pour illustrer que l’hiver, c’est l’affaire de tous : service de l’entretien et de la voirie, usagers de la route et citoyens.

Objectifs de la politique de viabilité hivernale :

  • Harmoniser les pratiques d’entretien hivernal;
  • Optimisation des ressources en maîtrisant les coûts;
  • Restreindre de façon significative l’emploi des sels de voirie.

Pour comprendre les niveaux de services déployés selon la situation, de même que la responsabilité de tout un chacun lors de la saison hivernale, consultez notre Politique de viabilité hivernale dans laquelle vous trouverez les sections suivantes :

  • L’hiver et ses caractéristiques;
  • Entretien hivernal effectué par la Ville de Magog;
  • Situation « urgence neige »;
  • Collaboration du citoyen;
  • Choix de développement durable;
  • Processus d’amélioration continue.
Politique de viabilité hivernale

En 2001, les sels de voirie ont été ajoutés à la liste des produits toxiques inscrits dans la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (LCPE).

Ceux-ci sont très dommageables pour nos infrastructures urbaines sans compter nos lacs et rivières. Comme les alternatives aux chlorures sont pour le moment limitées, il devient impératif d’utiliser ce produit toxique de façon diligente et responsable.

Soucieuse de garder son environnement sain, la Ville de Magog a adhéré à la Stratégie québécoise pour une gestion environnementale des sels de voirie. Plusieurs actions ont donc été mises en œuvre pour limiter leurs impacts sur l’environnement :

  • Formation des gestionnaires afin qu’ils soient en mesure d’établir la juste quantité de sel à utiliser;
  • Tous les camions d’épandage sont munis de régulateur d’épandage. Un suivi des quantités est assuré par les gestionnaires;
  • Projet pilote de quartiers blancs à l’hiver 2011-2012.

Secteur traité sans sel où seuls des abrasifs y sont épandus. La condition acceptable est un fond de neige durcie. L’usager doit adapter sa conduite selon les conditions de la chaussée. Afin d’alerter les usagers et d’assurer leur sécurité, des panneaux signalant l’entrée dans une zone non traitée au sel doivent être installés.

panneau quartier blanc ville de magog

Lors des situations de verglas ou autres, l’entretien est modifié afin d’obtenir des routes sécuritaires pour tous.

Signalez toute problématique liée aux chutes de neige et à l’état du réseau routier hivernal.

Signalez une situation problématique
site d'élimination des neiges usées

Le site d’élimination des neiges usées de la Ville de Magog est situé dans la zone industrielle, à l’est de l’autoroute 55, sur la rue Saint-Patrice Est, entre la voie ferrée et la rivière Magog. Le site peut accueillir jusqu’à 10 700 m2 de neige accumulée. Sa capacité maximale est de 160 000 m3 de neige par année.

Il a été conçu pour répondre aux besoins d’entreposage et d’élimination de la neige usée lors des opérations de la Ville, en conformité avec les exigences du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC). Un des objectifs de ce site est de limiter les rejets de contaminants dans l’environnement pendant la fonte des neiges. Les eaux de fonte y sont traitées afin de répondre aux normes du Ministère et afin de minimiser leurs impacts sur les eaux de la rivière Magog.

Les contaminants
Divers contaminants se retrouvent dans les neiges usées comme les composantes des sels, des débris, des huiles, des graisses, des matières en suspension (MES) et certains métaux.

Principales sources des contaminants contenus dans la neige

Contaminants Sources
Débris Abrasifs, ordures, gazon, papier, plastique, sol
Matières en suspension (MES) Abrasifs, cendres, particules provenant de la corrosion et de l’usure des véhicules et des structures
Huiles et graisses Lubrifiants provenant des véhicules
Ions : chlorures (Cl-), sodium (Na+), calcium (Ca++) Fondants
Métaux : plomb (Pb), manganèse (Mn), fer (Fe), chrome (Cr) Corrosion et usure des véhicules et des structures (routes, bâtiments), gaz d’échappement

Fonctionnement du site
L’image 1 montre une vue aérienne du site d’élimination de neiges usées et illustre la zone d’entreposage des neiges et le sens d’écoulement des eaux de fonte. Ainsi, tel qu’illustré, les eaux de fonte sont dirigées via trois canaux (cercles rouges) vers une zone de décantation constituée d’une part, d’un fossé en gravier (ligne bleue) et d’autre part, d’un fossé de décantation en béton (ligne jaune). Le sens d’écoulement est indiqué par les flèches. Cette zone de décantation sert à assurer le dépôt des particules contenues dans l’eau de fonte (MES) et d’éviter ainsi qu’elles se retrouvent dans la rivière. Pendant la fonte, ces installations se remplissent graduellement de sédiments (sable et gravier) qui sont retirés à la fin de la saison.

À la sortie du fossé de décantation, l’eau est dirigée vers un lit de pierres concassées permettant de retenir les débris flottants (ligne verte). Ces débris sont des déchets, papiers, plastiques, etc.

Finalement, l’eau est entraînée par un tuyau vers un regard dont on contrôle le débit d’entrée pour permettre la décantation des MES. La rétention des huiles (cercle rose) y est également assurée. L’image 2 représente un schéma du regard. Les huiles et les graisses étant moins denses que l’eau, elles flottent à la surface. Le tuyau de sortie du regard évacue l’eau par le fond, laissant  les huiles et les graisses en surface, à l’intérieur de ce dernier. À la fin de la saison, les huiles sont pompées et on en dispose conformément aux lois en vigueur.

Infrastructures du site d’élimination de neiges usées

Image 1 : Infrastructures du site d’élimination de neiges usées

Image 2 : Schéma du regard de contrôle du débit de sortie et de rétention des huiles

Image 2 : Schéma du regard de contrôle du débit de sortie et de rétention des huiles

Normes environnementales
Les normes de rejet des MES, des huiles et des graisses à respecter pour répondre aux exigences du ministère (voir tableau). Le site de neiges usées de la Ville de Magog respecte les exigences du MDDELCC pour les MES ainsi que pour les huiles et graisses. 

Matières Quantité
MES décantables par gravimétrie (mg/L) ≤ 30 mg/l
MES (mg/L) ≤ 30 mg/l
% de MES décantables ≤ 30 %
Huiles et graisses totales par gravimétrie (mg/L) ≤ 5 mg/l

Entretien du réseau routier

Section_Entretien_Reseau_Routierjpg

L’entretien du réseau routier de la Ville de Magog comprend différentes opérations :

  • Réparer les nids-de-poule;
  • Ajuster les puisards;
  • Réparer les trottoirs et les bordures;
  • Remplacer les panneaux de signalisation;
  • Nettoyer les rues;
  • Installer, entretenir et réparer les parcomètres;
  • Tracer des lignes de stationnement, des lignes d’arrêt, des lignes de stationnements publics, des flèches directionnelles, des traverses d’écoliers et de piétons;
  • Tracer des lignes axiales, de délimitation de voies, de lignes de rive;
  • Peinturer les zones interdites au stationnement;
  • Installer, entretenir toutes les enseignes de circulation, de signalisation, des noms de rues;
  • Entretenir et réparer les feux de circulation.

Chaque printemps, la Ville de Magog nettoie les trottoirs et les rues dès que la météo laisse croire qu’il n’y aura plus de neige à l’horizon. Ces travaux sont réalisés de façon intensive sur une courte période (5 à 6 semaines).

Le nettoyage des trottoirs
Balayage et lavage des trottoirs pour enlever les résidus de pierre concassée appliquée sur les surfaces durant l’hiver pour sécuriser le passage des piétons. La Division de la voirie déploie, sur le territoire, un petit balai mécanique ainsi qu’un camion-citerne muni d’un système d’arrosage. Les employés de la Ville balaient et lavent en premier lieu les trottoirs du centre-ville. Ils procèdent ensuite au nettoyage du parc Littoral et de la piste cyclable, des artères principales du centre-ville, des artères principales des différents districts et des petites rues. En tout, 60 km de trottoirs sont parcourus.

Le balayage des rues
Lorsque les trottoirs ont été nettoyés dans un secteur, le balayage des rues est effectué jour et nuit. L’opération est menée essentiellement à l’aide de deux balais de rues et d’un camion-citerne qui est utilisé pour enlever le surplus de poussière.

Entretien des chemins non pavés
Au printemps de chaque année, le dégel du sol occasionne des dommages importants aux chaussées des chemins non pavés, qu’ils soient recouverts de gravier ou de terre. C’est pourquoi la Direction des travaux publics et des services techniques doit attendre la fin de la période du dégel pour entreprendre les travaux d’entretien de ces chemins. La Ville compte plus de 80 km de chemins non pavés sur son territoire, la plupart situés dans les secteurs Canton et Omerville. Une niveleuse passe ses lames à la surface afin d’enlever les bosses et combler les vides. Ces travaux se font le jour pour en maximiser la portée.

La Ville de Magog procède au balayage des rues, à raison d’une fois par semaine, sur la rue Principale et à certains endroits du parc industriel. Elle accorde une attention toute particulière aux zones où ont lieu des travaux de construction. Des activités de nettoyage sont par ailleurs réalisées au besoin sur l’ensemble du territoire.

Saviez-vous que...

Chacun des chemins non pavés est soumis à des conditions particulières en ce qui a trait au type de matériaux formant sa chaussée, à son exposition au soleil, à ses caractéristiques de drainage, à son taux d’humidité et au moment précis où survient son dégel?

Comme ces différences sont autant d’éléments à considérer avant de niveler les surfaces au printemps, cela explique la complexité de l’opération.Durant l’hiver, la fondation des chemins est gelée à une profondeur variant de 1 à un peu moins de 3 mètres selon les périodes. L’adoucissement des températures qui accompagne l’arrivée du beau temps entraîne des dégels successifs à la surface du sol au printemps. De l’eau se trouve alors emprisonnée entre la couche qui est gelée en profondeur et le dessus de la chaussée. Celle-ci étant plus fragile, la capacité portante des chemins est plus faible et la chaussée a tendance à se dégrader avec le passage des véhicules lourds et des camions de livraison. Comme cette situation prévaut pour l’ensemble du réseau routier, le ministère des Transports impose, chaque année durant cette période, des restrictions limitant les charges autorisées sur les routes du Québec.L’effet du dégel se manifeste différemment selon le type de matériau utilisé pour construire le chemin. Dans le cas du gravier, les particules qui étaient compactées au moment de l’application de manière à former une couche solide, se détachent lorsqu’elles sont imbibées d’eau. Ce qui affaibli la structure du chemin et favorise la création d’ornières (déformation permanente de la route qui se crée sous l’effet du passage répétée des roues d’un véhicule). Si on ajoute du gravier en pareil temps, le matériau pénètre à son tour dans la couche saturée d’eau et se déplace lui aussi.


Info-travaux

Section_Info_Travaux

Chaque année, plusieurs chantiers sont planifiés sur le territoire de Magog. Ces travaux consistent principalement en la réfection de pavage, la reconstruction de chaussées ou d’infrastructures souterraines, la réfection et la construction de trottoirs.

Rue Belvedère

Localisation : Entre les rues Saint-Charles et Adélard sur une longueur d’environ 160 mètres.
Nature des travaux : Réfection d’infrastructures à terminer. Une couche de pavage final sera faite au printemps 2017


Rue Pie XII

Localisation : Entre les rues Daigle et de l’Assomption sur une longueur d’environ 290 mètres.
Nature des travaux : Terminer la reconstruction de la structure de la chaussée et du système de drainage pluvial.
Durée prévue des travaux : Les travaux se termineront au début de l’été 2017.


Chemin Soutière, phase 3

Localisation : Entre l’avenue de la Plage et l’avenue des Aurores sur une longueur d’environ 470 mètres.
Nature des travaux : Prolongation des conduites d’égout, ajout d’aqueduc, reprofilage des fossés ainsi que la réfection de la structure de chaussée et du pavage.
Durée prévue des travaux : Les travaux débuteront à l’été 2017.


Travaux de réfection d’infrastructures

Infrastructures rurales (secteurs non desservis)

  • Cet été :
    • Chemin Couture : réfection de la structure et de la chaussée;
    • Chemin Southière, entre la fin de la phase 3 qui est prévue au début de l’été 2017 et le chemin des Pères : réfection de la structure et de la chaussée;
    • Chemin Lacroix : réfection de la structure et de la chaussée.

Infrastructures urbaines (secteurs desservis)

  • Cet été :
    • Rue Sherbrooke entre la rue Lasalle et Édouard : réfection de conduites, structure et chaussée;
    • Rue Jean-Paul-II : Remplacement des conduites, réfection de la structure, de la chaussée et des trottoirs sur une longueur de 570 mètres environ;
    • Rue Maisonneuve entre la rue Jean-Paul-II et le sentier piétonnier : réfection de la structure de chaussée, trottoirs et bordures de béton;
    • Rue Nicolas-Viel entre la rue Adélard et des Hautes-Sources : ajout de trottoirs;
    • Rue Adélard entre la rue Nicolas-Viel et Saint-Alphonse Sud : ajout de trottoirs;
    • Rue Gérin entre la rue Sainte-Anne et Saint-Jude : réfection de la chaussée et ajout de trottoirs.

Ralentissez aux abords des travaux routiers et surtout, suivez les indications! Elles sont là pour assurer la sécurité des travailleurs et la vôtre.

Réseau d’aqueduc

SONY DSC

Avant de contacter la Ville de Magog, faites appel à un plombier qui sera en mesure d’identifier si le problème est d’ordre domestique ou municipal.Si le plombier identifie une source de problème d’ordre municipal, contactez-nous.

Seule la Division voirie, aqueduc et égouts de la Ville de Magog est autorisée à fermer ou à ouvrir le branchement entre l’aqueduc à la ligne de propriété. À moins d’une urgence, que ce soit pour l’interruption de service, pour des réparations ou des rénovations, veuillez nous aviser au moins 48 heures avant le début des travaux afin que nous puissions vérifier l’état de votre entrée d’eau. Lors de ces travaux, vous devez être présents.Pour toute urgence durant les fins de semaines ou les jours fériés, composez le 819 843-3334 (Régie de police Memphrémagog). Sinon, contactez-nous :

Travaux_publics_st_luc_ete_IMG_02621_730X225

Centre des services techniques

520, rue Saint-Luc
819 843-3333

Coût des servicesPour la construction neuve et les travaux de réparation pendant les heures normales de travail, le service est gratuit. À l’extérieur des heures normales de travail, le taux du règlement s’applique (voir point 37)

Saviez-vous que...

C’est pour votre protection que la Ville de Magog exige la présence d’une personne à l’intérieur d’un bâtiment lorsqu’elle effectue ces opérations. Elle veut ainsi éviter que des dégâts d’eau surviennent à une propriété en cas de mauvais raccordement… ou si un robinet est laissé ouvert!

La direction des travaux publics et celle l’environnement et de l’aménagement du territoire sont responsables du bon fonctionnement du réseau d’aqueduc. Ils exécutent notamment les opérations suivantes :

  • Localisation, ouverture, fermeture, entretien et réparation du réseau d’aqueduc (conduites maîtresses);
  • Localisation, ouverture, fermeture, entretien et réparation des branchements d’aqueduc dans la partie publique;
  • Nettoyage, inspection, ajustement, substitution et réparation des boîtes de vannes et des boîtes de service du réseau;
  • Entretien et réparation des vannes, des purgeurs d’air, des clapets et des robinets de prise;
  • Entretien, vérification et remplacement des bornes d’incendie;
  • Installation de nouveaux branchements d’aqueduc;
  • Nettoyage et rinçage bimensuel des bouts de ligne ou bout du réseau d’aqueduc (généralement d’avril à novembre);
  • Entretien et réparation des quatre postes de surpression;
  • Déglaçage des conduites maîtresses et des branchements d’aqueduc dans la partie publique;
  • Installation et entretien des abreuvoirs dans les parcs et du service d’arrosage des patinoires.

Afin d’assurer la qualité de l’eau potable, la Ville procède au rinçage du réseau d’aqueduc, au moins une fois par année (généralement vers la mi-mai). En plus du site Internet, nous vous conseillons de consulter l’Écho municipal, bulletin d’information municipal publié toutes les deux semaines dans Le Reflet du Lac, pour connaître les dates de rinçage.

Eau blanche, grisâtre ou brouilléeSi l’eau s’éclaircit après avoir coulé 1 à 2 minutes, il peut s’agir uniquement de dégazage. Lorsque l’eau est froide, elle a la capacité de dissoudre plus de gaz (air). Lorsqu’elle se réchauffe dans les tuyaux, il y a apparition de microbulles. Ce phénomène n’affecte pas du tout la qualité bactériologique de l’eau et on peut la consommer sans problème. Si l’eau reste brouillée après quelques minutes, contactez-nous.Présence de particulesSi les particules se retrouvent uniquement dans l’eau chaude, il est possible que le chauffe-eau soit trop vieux ou qu’il doive être vidangé. Si l’eau froide contient également des particules, contactez-nous.Odeurs d’œufs pourris ou d’égoutsSi l’odeur provient du drain d’un évier, elle peut être causée par la décomposition de matières organiques dans le siphon du drain. Versez-y un peu d’eau de javel et laissez reposer quelques heures. Si l’odeur persiste, contactez-nous.Faible pression d’eauIl faut d’abord vérifier si le manque de pression est généralisé à l’ensemble du bâtiment. Il se peut que les filtres d’un robinet soient obstrués. Il suffit de les nettoyer. Validez aussi avec vos voisins pour savoir si la pression de l’eau est normale dans leur bâtiment ou logement.  Il est aussi important de vérifier s’il y a des travaux sur le réseau dans le secteur. Si le problème est nouveau ou s’il y a urgence, contactez-nous. Il est à noter que les vieilles conduites en acier à l’intérieur d’un bâtiment ou au niveau du branchement peuvent s’obstruer avec le temps.


Réseau d’égout

SONY DSC

La direction des travaux publics et celle l’environnement et de l’aménagement du territoire sont responsables du bon fonctionnement du réseau d’égout. Elles exécutent notamment les opérations suivantes :

  • Vérification, entretien et réparation des conduites d’égout sanitaire et pluvial;
  • Récurage des conduites;
  • Nettoyage et rinçage toutes les 6 semaines des secteurs critiques du réseau d’égout (généralement d’avril à novembre);
  • Nettoyage et entretien des regards d’égout;
  • Nettoyage et entretien des puisards de rue;
  • Ajustement et remplacement, si nécessaire, des cadres, couvercles et grilles;
  • Entretien des émissaires pluviaux;
  • Nettoyage, entretien et réparation des différents postes de pompage;
  • Entretien des déversoirs d’orage.

La Ville procède au récurage des égouts, une à deux fois par année sur des sections précises du réseau. Cette opération a pour but de s’assurer de l’écoulement normal des eaux usées et d’éviter d’éventuels refoulements.Il est interdit :

  • d’obstruer votre regard d’inspection;
  • d’y déverser de l’huile, des solvants ou autres résidus domestiques dangereux ;
  • d’y déverser tout objet qui pourrait obstruer ou endommager le réseau et ses équipements (pompes, clapets, vannes, etc.);
  • de brancher les gouttières de votre résidence au réseau d’égout sanitaire (ensemble du territoire);
  • de brancher les drains de fondation de votre résidence au réseau sanitaire (ensemble du territoire, sauf si autorisé par la Ville);
  • d’installer le refoulement d’une pompe de puisard dans votre réseau d’égout sanitaire (ensemble du territoire).

Avant de contacter la Ville de Magog, faites appel à un plombier qui sera en mesure d’identifier si le problème est d’ordre domestique ou municipal.Lorsqu’il y a une obstruction au niveau du branchement, le plombier doit procéder au déblocage jusqu’à la conduite d’égout maîtresse. Si ce dernier constate un effondrement de la conduite du branchement ou un bas fond problématique dans l’emprise de rue, il devra aviser la Ville dès que possible pour que le responsable du service d’aqueduc et d’égouts puisse valider si le problème provient du réseau public. S’il est démontré que la responsabilité est celle de la Ville, le propriétaire pourra réclamer les frais engendrés.Les situations suivantes sont sous la responsabilité du propriétaire :

  • Si l’obstruction est causée par des dépôts de gras, du papier ou d’autres objets ou substances provenant du bâtiment;
  • Si des racines obstruent le branchement, peu importe où elles sont situées. Ce n’est généralement pas la responsabilité de la Ville, car elle ne plante pas d’arbre sur l’emprise de rue ou sur les terrains privés.

L’accès à la bouche d’égout se trouvant à l’intérieur de votre résidence doit être accessible et en bon état. Le bouchon doit être libre de ciment, rouille ou autres produits et être facilement manipulable. Il doit également être placé près de la conduite d’eau potable dans un angle d’environ 45º afin de permettre l’insertion de tiges rigides lors d’un déblocage.

Elle provient du drain de plancher au sous-sol. Pour y remédier, il suffit de verser un grand verre d’eau dans ce drain et d’y ajouter une cuillerée à thé d’huile végétale. Si le problème persiste, téléphonez à un plombier. Si ce dernier vous informe que le problème est d’ordre municipal, contactez-nous.

Elle provient du drain de plancher (recouvert d’une plaque métallique). Pour y remédier, il suffit de laisser couler l’eau dans ce drain à l’aide d’un boyau d’arrosage. Si le problème persiste, appelez un plombier. Si ce dernier vous informe que le problème est d’ordre municipal, contactez-nous.

Au début des années 1980 lors du programme d’assainissement des eaux usées, des ouvrages de surverses ont été créés pour les réseaux combinés (pluvial et sanitaire dans le même égout) dans le but de permettre un rejet dans les cours d’eau lors des périodes de fonte des neiges ou lors de pluies abondantes. Le taux de dilution y est acceptable d’un point de vue environnemental. Un rapport mensuel doit être envoyé aux différents ministères concernés pour indiquer le nombre de débordement pour chacun des ouvrages de surverses.Depuis le 1er janvier 2016, les municipalités doivent fournir un rapport détaillé aux différents ministères concernés indiquant le nombre et la durée de chacun des débordements pour chacun des ouvrages de surverses. La Ville de Magog a donc investi dans l’achat d’enregistreurs de débordement et les a installés dans les 19 ouvrages de surverses de son territoire. Ces enregistreurs peuvent aussi enregistrer le volume de chacun des débordements en prévision d’une nouvelle exigence du gouvernement du Québec prévue pour 2017.


Signalez un nid-de-poule ou un bris

Nid_de_poule_bande

Lors de leurs déplacements dans les rues de Magog, les employés municipaux repèrent les nids-de-poule pour que les équipes d’asphaltage puissent procéder à leur réparation dans les meilleurs délais.Vous pouvez aussi signaler des nids-de-poule ou des bris (lampadaire, trottoir, etc.) sur le réseau routier pour faciliter et accélérer leur travail.Le nid-de-poule doit avoir au moins le diamètre d’une assiette à dessert et la profondeur d’un poing d’adulte.

Qu’est-ce qu’un nid-de-poule?

Un nid-de-poule est un trou plus ou moins grand dans la chaussée, provoqué par un effritement de l’asphalte et la dispersion des matériaux de remblai.Les nids-de-poule se forment à la suite d’une infiltration d’eau sous la chaussée en période de dégel. Lorsque le gel survient, la glace, d’une plus grande densité que l’eau, soulève la chaussée. Lors d’une seconde période de dégel, la glace fond et l’eau résultante s’écoule, laissant une cavité sous la chaussée qui s’effondre au passage des véhicules.Ainsi, les nids-de-poule se forment principalement au printemps ou pendant l’hiver lors de périodes de redoux.

Quelles informations fournir? :

  • Le nom de la rue et celui de l’intersection la plus proche;
  • L’adresse devant laquelle il se trouve (si possible).

Son diamètre et profondeur approximatifs pour aider les responsables des travaux publics à déterminer l’urgence de sa réparation.

Signalez un nid-de-poule