Alerte en vigueur Coronavirus (COVID-19)

Pour suivre l’évolution de la situation, consultez notre section spéciale!

En savoir plus

Mot de la mairesse – Financement de nos projets et consultation citoyenne

Vicki May Hamm, mairesse ville de Magog

25-02-2013

Chers Magogois et Magogoises,

Depuis les élections de novembre 2009, le conseil municipal a eu le temps d’entendre les préoccupations des citoyens, de répondre à de nombreuses questions et de mettre en place de meilleures pratiques.

J’aimerais résumer ici, quelques éléments importants et vous démontrer à quel point vous avez été entendu.

Vous avez dit être préoccupés par la dette :

  • Nous nous sommes engagés à la stabiliser avant de pouvoir s’attaquer à la réduire;
  • Nous avons convenu d’emprunter un maximum de cinq millions par année, sachant que seul l’entretien et la mise aux normes de nos infrastructures routières nécessitent de cinq à six millions par année;
  • Nous travaillons actuellement sur une politique de gestion de la dette;
  • Nous avons opté pour d’autres moyens de financements pour les projets : fonds de roulement, fonds réservés, surplus, le PPP, etc.;
  • Nous avons adopté un règlement qui permet aux promoteurs de projets résidentiels d’ouvrir les rues vue l’impact souvent soulevée sur la dette totale.

L’adoption de ce règlement en est un bon exemple pour vous démontrer comment nous travaillons les dossiers :

  • Dans un premier temps, nous avons rencontré les promoteurs pour entendre leurs préoccupations et travailler sur des pistes de solution;
  • Nous avons ensuite élaboré et adopté un règlement « promoteur »;
  • Nous avons « testé » le règlement en comité de travail avec un promoteur en utilisant son projet comme « pilote »;
  • Nous avons, en février 2013, autorisé les premiers projets qui verront le jour avec ce nouveau modèle;
  • L’impact de cette décision sur la dette de secteur, ne se fera pas sentir à court terme.

Certains d’entre vous disent que nous utilisons le fonds de roulement pour des projets controversés afin d’éviter que les citoyens puissent se prononcer :

  • Aucun projet actuellement prévu dans le fonds de roulement n’est sujet à une controverse et je vous assure qu’il n’est jamais question de passer un projet en douce pour éviter des registres et de l’opposition;
  • Lorsque les citoyens manifestent de l’inquiétude, les conseillers font des tournées et vont les rencontrer, des séances spéciales sont planifiées, comme dans le cas du projet de la SAQ;
  • Nous mettons en place d’autres moyens que la signature du registre pour consulter les citoyens sur des projets, telle que la planification stratégique par exemple.

Certains nous accusent de trop taxer pour se créer des réserves :

Je vous rappelle que dans un budget, nous devons estimer les revenus et en cours d’année le prévisionnel devient le réel. Par exemple, lorsqu’on s’aperçoit à la fin d’une année que les citoyens ont trop payé pour la vidange des fosses septiques, cet argent est mis de côté et les seuls bénéficiaires dans le futur seront les citoyens qui ont créé ce surplus.

Des fonds sont créés pour certains projets, comme celui intitulé le fonds vert, mais la composition de ce fonds n’est pas de l’argent perçu en trop par la taxation. Au 31 décembre 2012, le solde de ce fonds était estimé à 1 932 323 $ dont la composition provient à 100 % des redevances du gouvernement du Québec, selon la performance de la gestion de nos matières résiduelles.

Je sais qu’être politicien n’est pas très populaire par les temps qui courent et avec tout ce qu’on entend dans les médias, cette opinion ne s’améliore pas. Je sais qu’il y a un vent de scepticisme et que pour plusieurs nous sommes forcément mal intentionnés ou que nous ne disons pas toute la vérité. Malheureusement, dès qu’on tente de parler, il y a des septiques qui ne nous entendent tout simplement pas, malgré nos explications sur les décisions prises, l’énumération des détails, les réponses aux questions. C’est vraiment dommage, parce qu’il y a autour de cette table, des gens :

  • Très dévoués;
  • Passionnés;
  • Au service de leurs citoyens;
  • À l’écoute et constamment à la recherche de solution;
  • Honnêtes et intègres;
  • Qui ont mit en veilleuse leurs profession pour mieux vous servir;
  • Qui se forment et s’informent pour être en mesure de faire toujours mieux;
  • Qui ont de belles compétences (communication, gestion, ressources humaines, service à la clientèle, développement local, finance, etc.).

Notre cas n’est pas unique, il y a pleins d’autres élu(e)s partout au Québec qui ont de très belles compétences et lorsque j’ai le plaisir de les côtoyer à la FQM et l’UMQ, ils expriment vivre le même scepticisme que nous. De grâce, soyez indulgents et prenez le temps d’entendre nos réponses, ne nous mettez pas tous dans le même sac!

Personnellement, je veux bien défendre mon bilan aux prochaines élections et nous serons tous imputables de nos décisions. Toutefois, afin d’être en mesure d’évaluer réellement l’impact de nos décisions et notre façon de gérer les affaires de la Ville, nous devrons être patients. L’impact ne se fait jamais sentir instantanément. La dette et les grands projets sont des références parfaites. Prenons l’exemple de la bibliothèque, un projet dont nous entendons parler depuis au moins 10 ans? La décision finale a été prise au début 2009 et nous commençons à la payer en 2013, quatre ans après la décision on vit l’impact sur la dette.

Je tenais à soulever quelques éléments, question d’alimenter la réflexion, de vous démontrer nos motivations, notre écoute, notre ouverture à faire mieux et autrement. Dans cet élan, j’ai très hâte à la soirée d’information que nous allons tenir en lien avec le budget de la Ville, la gestion de la dette, le 9 avril prochain à 19 h 30. Nous allons couvrir les sujets suivants :

  • L’explication du compte de taxes;
  • L’impact des grands projets;
  • La dette expliquée;
  • Le fonds de roulement démystifié;
  • Comment on se compare.

J’espère que vous serez nombreux à cette soirée d’information puisqu’elle est organisée suite à votre demande.

Vicki May Hamm,
Mairesse de Magog

Communiqué – Coronavirus (COVID-19) | L’achat local pour préserver nos entreprises

09-04-2020 /

La Ville de Magog invite la population à profiter de la période de confinement pour explorer les plateformes d’achat local et passer à l’action. Depuis les débuts de la pandémie, ces sites se sont multipliés puisque l’achat local est une des solutions privilégiées pour assurer la survie de nos entreprises.

Communiqué – Coronavirus (COVID-19) | De nouvelles dispositions pour éviter la propagation du virus

09-04-2020 /

La Ville de Magog a pris la décision de fermer au public les stationnements Cabana et du Moulin. Puisqu’il est fortement recommandé de restreindre les déplacements entre municipalités et entre régions, cette mesure vise à limiter le nombre de visiteurs en provenance de l’extérieur de la ville. De plus, la piste cyclable située entre la rue du Belvédère et la rampe de mise à l’eau sur la rue de Hatley est également fermée. Comme la piste est étroite et achalandée, il est difficile de maintenir une distance de deux mètres entre les piétons ou entre les cyclistes.

    Abonnez-vous aux publications


Vidéo Intro